Nos conseils pour ne pas se faire voler son vélo

0
237
Nos conseils pour ne pas se faire voler son vélo

Rouler à vélo est bon pour la santé et pour la préservation de l’environnement. Cependant, beaucoup n’osent pas encore franchir le pas pour diverses raisons, dont le risque de se faire voler leur bicyclette. En effet, plus de 400 000 vols de vélo sont enregistrés chaque année. Or, cela n’est pas une fatalité. Voici quelques conseils pratiques et efficaces pour empêcher les voleurs de sévir.

Faire marquer son vélo

Utiliser un vélo électrique giant pour vos déplacements quotidiens est pratique et économique. Vous prenez soin de votre santé et de l’environnement. Toutefois, en raison de sa praticité, ce type de vélo attire de plus en plus la convoitise. Afin de prévenir les risques de vol, il est préconisé en premier lieu de le faire marquer. Le coût du marquage d’un code de vélo n’est que d’une dizaine d’euros. Il peut être assimilé à une véritable plaque d’immatriculation. Non seulement cela freine les vols, mais limite aussi le recel de bicyclettes volées.

Acheter un antivol de qualité

Que vous utilisiez un vélo classique ou un vélo équipé d’assistance électrique, vous devez vous munir d’un antivol de qualité. Dans le deuxième cas, il faut privilégier un antivol de cadre intégré. Comme la roue arrière est bloquée, cela procure une sécurité supplémentaire. Par ailleurs, pour dissuader les malfaiteurs de voler votre vélo, l’utilisation de deux antivols peut être judicieuse. Vous pouvez associer un antivol en U avec un antivol homologué SRA. Même s’il n’existe pas de dispositif totalement sûr, un vélo électrique doublement sécurisé réclame plus de temps pour être cassé. 

Retirer la batterie de son vélo électrique

La pratique du vélo est bénéfique pour votre organisme. Même avec l’aide de l’assistance électrique, vous devez toujours pédaler pour le faire avancer. Une fois arrivé à destination, vous pouvez retirer la batterie de votre appareil. Cela est d’autant plus recommandé si vous devez vous stationner pour une durée de 60 minutes et plus. Certes, elle est protégée grâce à une clé antivol. Sans sa batterie, un vélo électrique est moins intéressant. La retirer la préserve aussi contre le froid, la chaleur et la pluie. Cela prévient son usure précoce.

Éviter l’utilisation de connecteurs rapides

Utiliser des connecteurs rapides est pratique lorsque vous devez intervenir sur votre vélo, que ce soit pour une réparation ou un entretien. La majorité des bicyclettes dispose de ce type de fixation afin de faciliter notamment le retrait des pneus ou de la selle. Néanmoins, ils constituent aussi une véritable bénédiction pour les personnes mal intentionnées. En effet, en quelques secondes, ils peuvent retirer les différents éléments concernés. Certes, il existe des connecteurs rapides avec un système antivol. Mais les retours sur leur efficacité sont tout de même mitigés.

Bien choisir son lieu de stationnement

Pour réduire le risque de vol de votre vélo, le choix de l’endroit où vous stationnez est aussi essentiel. Que ce soit en ville ou hors agglomération, le bon emplacement est un lieu qui dispose d’un point fixe. Par ailleurs, un endroit de passage à forte fréquentation est conseillé. Plus un lieu est fréquenté, plus il sera difficile de voler votre bicyclette. En outre, peu importe la durée de votre stationnement, il est conseillé de garder un œil sur votre moyen de locomotion. Ainsi, vous pouvez intervenir rapidement si quelqu’un s’y intéresse de trop près.

Attacher le cadre du vélo à un point fixe

Ce conseil de base s’adresse à tout utilisateur de vélo. Lorsque vous vous garez, même pour une courte durée, il est impératif d’attacher le cadre à un point fixe. Il est indispensable que ce soit le cadre et non le guidon ou la roue pour ne pas simplifier la tâche des malfaiteurs. Le mieux est de verrouiller le cadre avec l’une des deux roues pour une sécurité optimale. De plus, il faut toujours connecter solidement votre vélo à un point fixe comme les arcs d’attache et les obstacles. Dans le cas contraire, il sera facile à soulever.

Installer un dispositif de géolocalisation

L’installation d’un dispositif de géolocalisation représente un autre moyen de protéger votre bicyclette contre le vol. Généralement, il fonctionne avec la technologie du Bluetooth. Autrement dit, il doit être connecté à votre Smartphone. Concrètement, lorsque vous vous déplacez avec votre vélo, il vérifie la connexion avec votre téléphone portable et se rendort. Puis, il répète cette opération à chaque arrêt et redémarrage de votre deux-roues. En cas de problème, vous êtes immédiatement alerté par SMS et par courriel de sa possible disparition.

Souscrire à la bonne assurance pour vélo

Prendre une assurance pour votre vélo, classique ou électrique, neuf ou reconditionné, ne constitue pas non plus une dépense inutile. Cela est même fortement recommandé si le prix d’achat de votre matériel est élevé. Pour une centaine d’euros par an, vous avez l’esprit tranquille et êtes serein. Vous pouvez souscrire plusieurs garanties pour tous les besoins et les budgets : vol, casse, dommages corporels, etc. Conformément aux termes de votre contrat, vous serez indemnisé à la valeur du préjudice subi.

L’achat d’un vélo électrique représente un investissement, en particulier s’il s’agit d’un vélo électrique. Il convient ainsi de prendre les précautions nécessaires pour le protéger du vol.